Embassy of the People's Democratic Republic of Algeria in Jakarta

Relations between Algeria and Indonesia

| Hommage au Président Soekarno |

Il est des hommes, qui de par leurs qualités peu communes, de par un sens de l'engagement sans faille et une vision prospective rarement démentie, émergent de la collectivité pour marquer leur époque et les esprits de leurs contemporains. Leur destin transcende, alors, leur propre personne et épouse celui de tout le peuple dont ils sont l'émanation et dont ils deviennent les porte-voix, leur parcours ayant acquis valeur d'exemple. L'homme dont nous célébrons, aujourd'hui, le centenaire de la naissance, le Président Soekarno, est, sans conteste, de cette envergure.

En cette occasion, mon premier devoir, qui est aussi le plus agréable, est de me faire l'écho de l'hommage respectuex que le peuple algérien tient à rendre à ce grand homme, en reconnaissance de son indéfectible soutien à la lutte de libération du peuple algérien et à celles des autres peuples opprimés, mais épris de justice et de liberté. Ardent défenseur des causes justes, le Président Soekarno a dédié sa vie au service de son pays, l'Indonésie, et, également, à la défense de l'ensemble des pays du Tiers Monde, unanimes à saluer ses immenses qualités, qui ont inspiré et guidé la plupart d'entre eux dans leur combat libérateur.

Ces valeurs ont été mises en exergue dans son discours, resté célèbre, prononcé lors de l'ouverture des travaux, le 18 avril 1955, de la Conférence Afro-Asiatique de Bandung, dont il a été le principal initiateur et que beaucoup considèrent comme étant "la première prise de parole des peuples de couleur, de l'afro-asiatique"…

C'est tout naturellement que revient à ma mémoire cette phrase extraite de son discours inaugural et qui résume parfaitement le caractère et le génie caractéristiques du Président Soekarno : "Pendant de nombreuses générations, nos peuples ont été sans voix… Nous, Asiatiques et Africains, au nombre de 1 milliard 400 millions, beaucoup plus que la moitié de la population de la terre, nous pouvons mobiliser en faceur de la paix ce que j'ai appelé la violence morale des nations".

A travers la Conférence de Bandung, le Président Soekarno a offert à l'Algérie combattante une tribune inespérées pour faire entendre sa voix, quelques mois à peine après le déclenchement, le 1er novembre 1954, de sa lutte de libération nationale.

Cette Conférence historique, dont il a été le principal artisan, marque avec un éclat particulier l'entrée en force de jeunes Etats afro-asiatiques sur la scène internationale. Elle a été à l'origine de la naissance du Mouvement des Non-Alignés, et fit de Soekarno "le chantre de l'anticolonialisme".

Dans un monde aujourd'hui complètement bouleversé, où les valeurs humaines sont de plus en plus occultées, l'idéal défendu par le Président Soekarno prend davantage de relief et confirme, si besoin est, la pertinence et la validité des principes qui lui furent si chers et qu'incarne le Mouvement des Non Alignés.

Chef charismatique, homme au verbe révolutionnaire, libérateur et unificateur de l'Indonésie, le Président Soekarno, a, sa vie durant, oeuvré inlassablement en faveur des idéaux de justice et de paix et à la promotion des valeurs universelles auxquelles il était fondamentalement attaché. L'Indonésie peut s'enorgueillir d'avoir compté parmi ses fils, un homme de l'envergure du Président Soekarno qui fut pour notre génération un modèle et un exemple.

Je garde de ce grand militant, très tôt engagé dans la lutte pour la libération du Tiers Monde, le souvenir le plus ému et le plus admiratif. Je reste à ce jour impressionné par son ouverture d'esprit, son sens de l'humour et sa connaissance étendue des langues étrangères qui lui permettait une faculté de communication hors du commun. Il jouissait ainsi d'un charisme peu ordinaire, rehaussé par une élégance dans la tenue et dans le comportement que beaucoup de ses contemporains pouvaient lui envier.

A l'homme d'Etat, au fondateur et chef suprême du Mouvement Nationaliste, au premier Président de la République Indonésienne, à l'homme d'action et de conviction, je voudrais, par ces quelques mots, rendre un hommage sincère et mérité, et m'associer du fond du coeur à cette commémoration dans laquelle le peuple algérien veut fraternellement rejoindre le peuple indonésien.

Abdelaziz Bouteflika
Président de la République Algérienne
Démocratique et Populaire

 

     
Embassy of Algeria in Jakarta copyright 2002